“Maria t’es trop maigre” – Quand Facebook me fait bondir!

Cette semaine, Maria Del Rio, chroniqueuse sur Radio Contact, a posté une photo sur leur page Facebook en robe d’été longue. La publication se veut humoristique, demandant aux internautes comment ils trouvent ladite tenue, étant donné que ses collègues la trouvent absolument renversante.

Même si le message est un peu léger et qu’il limite de nouveau le corps de la femme comme étant un objet de désir (je mets une robe = je suis trop sexy et tous mes collègues tournent de l’oeil), je propose que l’on se concentre d’abord sur la réaction des utilisateurs qui est absolument WHAT-THE-FUCKING-FUCK.

Cet article va probablement être sujet à controverse, mais tant pis. Je m’en fous. J’ai clairement besoin de déverser ma colère face aux bien-pensants-du-corps-humain. C’est bon là.

“Maria, t’es trop maigre, c’est moche”.

Putain de merde. A l’heure où ENFIN, les femmes s’unissent pour créer un mouvement d’amour de soi, on trouve encore des teubés qui viennent juger sur l’apparence. Et ils sont nombreux!

Oui, Maria a une corpulence naturellement mince. Ça arrive. Et apparemment, on croit bon de venir l’en informer et la classer dans la catégorie des anorexiques. Comme ça oui, sur une photo, où la meuf se tient super droite et rentre le ventre comme 99,9999% des meufs qui sont prises en photo quoi.

Kikou l’hypocrisie!

Ce qui me met vraiment hors de moi dans cette histoire, c’est cette espèce d’hypocrisie qui s’est installée avec le mouvement du body positivisme. On n’a pas le droit de dire aux gros qu’ils sont gros parce que c’est de la grossophobie. En revanche, on peut tout à fait se permettre de faire remarquer à quelqu’un qu’il est trop maigre. Ajoute à ça la putain de condescendance qui s’en suit toujours: “oui mais c’est inquiétant, c’est pour sa santé, c’est pour ça”.

Parce que tu crois que les gros (oh la laaaaaaa le gros mot!) n’ont pas de problème de santé? Où est le rapport…?

“Si elle est maigre, c’est qu’elle ne mange pas.”

Mais arrêteeeeeeeeez de penser çaaaaaa!!!!! *crie en faisant de grands gestes de mama italienne*

Je bouffe comme quatre et pourtant on pourrait presque faire le tour de ma taille en se touchant les mains! Est-ce que je suis en mauvaise santé? Non! Je n’ai aucune carence, c’est une morpho, point barre!

En jugeant les corps, maigres ou gros, vous montrez juste que vous n’avez rien pigé au mouvement du body positivisme! C’est à cause de ce jugement que les médias continuent à publier des photos retouchées à outrance. Oui, c’est AUSSI à cause de VOUS qu’il y a encore des femmes qui se sentent mal, parce qu’en jugeant, vous les forcez à rentrer dans une case et vous définissez, à nouveau, un nouveau corps “tolérable”!

Et la méchanceté, on en parle?

Quand je vois les commentaires sous cette publication, j’ai carrément mal au coeur pour elle. Les gens s’en donnent à coeur joie, voici un extrait (oui, je laisse les noms parce que de toute façon ils sont visibles sous la publication de Radio Contact):

“Pitié grossis un peu tu es trop maigre, c’est pas beau du tout” Franchement, vous ne pensez pas que ça fait aussi mal qu’un “t’es trop grosse” comme commentaire? Vous pointez du doigt les tortionnaires qui jugent les gros, par contre vous n’avez pas de souci à faire la même chose pour les personnes maigres?

Ah le coup de l’anorexie qu’on sort à toutes les sauces. Être maigre, ça veut dire qu’on se laisse aller? De nouveau, je ne vois pas le rapport. L’anorexie est une maladie mentale GRAVE, des gens en MEURENT. Et le pire je crois, c’est le petit “c’est dommage” de fin, en mode “ah la la, je suis si déçu”… On te demande pas ton avis mec!

Je vous laisse une dernière série histoire bien cerner la chose:

 

Bref, tout ça pour dire que quand je tombe sur ce genre de polémique sur Facebook, je m’arrache les cheveux. A un moment donné, il faut être cohérent: si on est dans la philosophie du body positivisme, on aime TOUS LES CORPS. On ne les classe pas dans des catégories parce que c’est reproduire ce pour quoi les gens se battent.

Donc Maria, reste comme tu es. La robe te va super bien, puisque c’était ça la question de base. Et le principal dans tout ça, c’est que tu te sentes bien dedans!

 

Précédent

WCD 2k18 – Le thème Acid Cowboy !

Suivant

50 nuances de blonds… (avec un code promo!)

  1. Gaëlle Ronday

    Les gens me dégoutent !! Ils se permettent de juger les gens sans savoir… Et si elle avait un soucis de thyroïde qui fait en sorte qu’elle ne grossi pas, ou même peut être que sa morphologie est simplement comme ça !
    J’ai eu aussi des réflexions disant que j’avais pris ” un peu de poids ” pour ne pas dire que je suis grosse mais les gens ne prennent pas la peine de savoir … C’est vrai, j’adore manger mais en semaine je fais attention à mon alimentation et je fais du sport 3 fois semaine !! Je n’en peux rien si ma thyroïde me joue des tours… J’ai un traitement à prendre mais ça varie … Enfin bref , Moi je trouve que on est comme on est , tant qu’on est en bonne santé c’est le principal… Et si Maria est bien dans sa peau comme ça, ben c’est le principal aussi. Voilà, na !

    • Tout à fait d’accord avec toi! C’est vrai que les gens jugent trop sans savoir. J’ai une amie qui a aussi des problèmes de thyroïde et c’est vraiment la galère. Comme toi, elle fait du sport et attention… Mais elle n’y peut rien! Et les gens la jugent quand même. Ca me révolte! Perso je me suis pris plein de remarques sur mon physique parce que c’est vrai, je suis toute menue. C’est le cas contraire tu me diras, mais au final… Ce sont les mêmes remarques blessantes alors je compatis x1000 !!!
      Comme tu le dis si bien, tant qu’n est bien dans sa peau, c’est le principal !!! 😀

  2. Florence Casse

    Oh putain, le mec qui dit que “c’est fini la mode des tailles 18″…
    JE… JE… MAIS ! 😐
    C’EST PAS UNE PUTAIN DE MODE, C’EST UN CORPS HUMAIN, CONNARD !

  3. J’aime beaucoup ton article sur ce sujet.
    Nous vivons dans une société qui se base énormément sur une “normalité” qui a été créer de toute pièce. Parce que les 3/4 des femmes font taille 36, 1m65 et du 37 au chaussure, ceci doit être une normalité. Or, chaque personne est différente, les morphologies ça ne se contrôle pas, on peut pas couper les os des personnes qui ont de gros os juste pour rentrer dans un jean, on ne va pas gaver une personne comme une oie juste pour qu’elle grossisse alors qu’elle ne pourra pas. On n’assimile pas du tout les aliments de la même manière et pleins d’autres facteurs rentrent en compte (activités physiques, hormones…etc).

    La critique est partout, est majoritairement ciblée sur les femmes. Hommes et femmes là dessus sont identiques, dès qu’il s’agit de faire de la méchanceté gratuite y a pas de soucis, mais dès que la méchanceté se retourne contre eux, bizarrement y a plus personnes. D’autant plus que c’est facile de juger derrière un ordinateur, et en face alors ? Est-ce qu’ils oseront dire ne serait-ce qu’1% de ce qu’ils ont dis ? Certains oui, grandes gueules comme y en oui, mais d’autres non.

    Et comme on dit, il y a toujours dans n’importe quelle situation le revers de la médaille. Peut importe le temps que ça prendra, il y en aura un quoi qu’il arrive. C’est exactement comme un boomerang, ça revient toujours à l’envoyeur (et pas toujours délicatement).

    Passe une bonne journée,
    Léa

    • C’est juste dommage d’en arriver là… De voir qu’il y a plein de personnes qui souffrent de leur physique parce que, justement, on normalise toujours. Le fait de mettre les gens dans des cases, ça nous rend malheureux, et beaucoup ne le comprennent pas. Je ne veux pas qu’on en vienne à banaliser ce genre de jugements.
      Si j’ai écrit cet article, c’est parce que j’aimerais faire prendre conscience à certaines personnes qu’elles sont en partie responsables du malêtre des autres.

      Un autre exemple, tout bête et qui n’a rien à voir avec le physique: quand j’étais petite, j’étais super douée à l’école. A force de me prendre des remarques du style “l’intello” “l’encyclopédie” etc… et de voir que tout le monde me tournait le dos, j’ai fait, inconsciemment, je choix de me “standardiser” le plus possible. Ne pas être trop brillante, ne pas être trop sage. Ne pas m’habiller comme je veux ou écouter la musique que je veux…et ça m’a joué beaucoup de tours ensuite, dans ma vie d’adulte.
      Tout ça pour dire que les cases, vraiment, ça nous détruit. Il faut que ces personnes, grandes gueules ou non, sachent que ce qu’elles font ont des conséquences qui peuvent durer sur une vie entière!

      Comme j’ai beaucoup d’ados ou de jeunes qui me lisent, je me dis que ce genre d’article est important… histoire de sensibiliser les jeunes sur le fait que les mots peuvent parfois faire très mal. Peut être que ça ne touchera qu’une personne, que c’est une petite goutte, mais avec toutes les petites gouttes on fait de grandes rivières!

  4. Karine

    Sans dire que dans la “vraie vie”, ils n’oseraient jamais.

  5. Les cons se planquent toujours derrière l’argument de la santé, que ce soit pour les personnes grosses comme pour les personnes maigres. C’est trop compliqué pour eux de piger que n’importe qui, et pas nécessairement en fonction de sa physiologie, peut être soumis à des problèmes de santé. Et le vrai souci avec les légendes urbaines, c’est qu’elles sont difficiles à enrayer.

    Le jour où les gens comprendront qu’ils doivent absolument cesser de valider ou d’invalider le corps des autres, on aura fait un pas. C’est terriblement usant.

    • Je pense que tu as tout dit Lucie! C’est exactement ce que je voulais résumer à travers cet article! 🙂 Merci!

  6. Ellamye

    MON DIIIIIIEU!

    Je suis totalement d’accord avec toi, j’ai horreur de ce genre de commentaire, ça a le don de me faire de mauvaise humeur!

    Je suis de corpulence très fine et j’ai souvent eu (et toujours par moment) le droit à ce genre de commentaire stupide “t’es trop maigre… Tu es sûr que tu manges assez?” puis après un repas avec la même personne elle se rendait compte que je mangeais deux fois plus qu’elle!
    Même l’une de mes amies proches était persuadée que j’étais anorexique alors que je mangeais plus qu’elle…

    QU’ON LEUR COUPE LA TÊTEEEEE!

  7. Moi aussi, toujours eu des remarques sur mon physique. J’étais un bébé et une enfant en bas âge obèse et du coup, j’ai attrapé le surnom de “la gordita” (petite grosse en espagnole, je suis de la même origine que María), surnom qui me poursuit encore parfois (ce qui n’a aucun sens quand on me regarde). J’ai grandi et j’ai eu la leucémie. Mon corps a changé à cause des traitements. Du coup, ma famille (cousins, tantes) n’a rien trouvé de mieux que de critiquer mon cul plat (avant il était rebondi). J’ai grandi et vers 27-28 ans, j’ai été malade et j’ai pris un traitement qui m’a fait perdre 10kg en 4 mois, sans rien faire. Cette même famille a commencé à dire que j’étais trop maigre (ce qui était vrai) et a insisté auprès de ma mère qu’il fallait me surveiller, que c’était pour ma santé blabla…Le pire c’est que certains d’entre eux étaient plus minces que moi. Tu sais quoi? Je ne leur parle plus (pas de seulement à cause de ça, hein). Aujourd’hui, j’ai récupéré quelques formes (je suis devenue maman entretemps) mais franchement, ras le bol des jugements!

    • Donc à travers ton parcours, tu as connu les deux extrêmes… et ça montre bien qu’en fait, les gens auront toujours à redire…
      En tout cas bravo pour ton courage, j’imagine que tu as traversé des moments très durs..

  8. Emilie W.

    Merci pour cet article ! Étant très mince de nature, ça m’énerve toujours de voir les gens se permettre de critiquer la minceur, alors qu’on crie au scandale si on critique les rondeurs. Ce n’est pas parce qu’on est mince qu’on est bien dans notre corps, ce genre de critique peut faire mal également… Bref, il est temps d’accepter tout le monde comme il est au lieu de se permettre de juger 🙂

  9. Juste un énorme merci pour ce bel article. C’est un sujet qui est bien trop peu traité, presque tabou dans un monde qui ne pense qu’à maigrir sans cesse. Je tombe rarement sur de tel billet mais à chaque fois cela me réconforte un peu. Plus nous seront nombreuses à évoquer ce sujet, plus le monde se rendra compte que les personnes maigres/fines/minces se font tout autant critiquer et dévaloriser que les personnes jugées grosses.

    Nous avons tous un corps, un métabolisme et un mode de vie différent et c’est bien cela qui est magnifique ! Alors non être maigre ne signifie pas être en mauvaise santé, bien que cela puisse être le cas évidemment, mais cela peut aussi simplement faire partie de nous, de notre constitution et point barre !

    Enfin bref, je serais heureuse d’en discuter plus longuement avec toi mais je vais m’arrêter là 😉
    Bisous,
    Pêche

    • Merci beaucoup pour ton commentaire!
      Maigres ou grosses, peu importe… Le jugement doit s’arrêter, c’est tout! Du moment qu’on se sent bien, où est le problème? ^^

  10. Choquée par ces méchancetés sur le physique. Le monde va vraiment mal. Avec les réseaux sociaux les gens se permettent de balancer toutes les méchancetés. Je suis vraiment horrifiée..

    Merci d’avoir partagé avec nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén